Binge Audio mise sur le podcast quotidien

Le studio a lancé avec succès son émission d’actualité, Programme B, et va produire les podcasts quotidiens des Échos et du Parisien.

Des podcasts produits pour L’Équipe ou Marie-Clairedes projets imminents pour Les Échoset Le Parisien , sans compter une dizaine de podcasts maison et des programmes en marque blanche pour des annonceurs: la jeune équipe de Binge Audio croule sous les projets. «Notre chiffre d’affaires a doublé en 2018, et devrait être multiplié par 2,5 en 2019», note Gabrielle Boeri-Charles, directrice générale de ce studio de podcasts. Fondé en 2016, ce dernier compte une quinzaine de salariés, très souvent passés par Radio France. «Cela s’entend dans la qualité de nos productions», souligne Joël Ronez, fondateur de Binge Audio.

L’un des principaux chantiers de Binge Audio pour 2019 est la production d’un podcast quotidien d’actualité pour Les Échos, qui sortira «avant cet été», selon Nicolas Barré, directeur de la rédaction du journal économique. Une autre quotidienne pour Le Parisien est en préparation. Des pilotes ont été tournés pour les deux émissions, inspirées du Daily du New York Times mais avec des angles et des tons adaptés à chaque ligne éditoriale. Les deux podcasts seront enregistrés au siège du groupe de presse, qui a acquis 30% de Binge Audio fin 2018.

Si Binge Audio produit des podcasts pour les autres médias et pour les marques (70% de son chiffre d’affaires en 2019), le studio réalise aussi ses propres émissions, qui sont toutes monétisées. En mars, ces dernières ont atteint 1,6 million d’écoutes sur les plateformes de podcasts, avec une progression moyenne de 7% par mois.

Une audience de moins de 35 ans

Ces podcasts, souvent centrés sur les questions sociétales, attirent une audience âgée à 80% de moins de 35 ans. Le programme le plus populaire est le bimensuel sur la masculinité «Les Couilles sur la table», avec plus de 400.000 écoutes en mars. Mais «Programme B», une autre quotidienne d’information lancée en novembre, est en pleine accélération, avec 200.000 écoutes le mois dernier. «À ce rythme, “Programme B” finira par être notre plus gros podcast», poursuit Gabrielle Boeri-Charles. Ce podcast décrypte en 20 minutes un fait d’actualité. «On préfère arriver après tout le monde, mais avec les bons interlocuteurs et un angle inédit», souligne David Carzon, directeur de la rédaction – Binge Audio emploie trois journalistes. «Cette émission prouve qu’il y a un public en France pour des podcasts quotidiens», note la directrice générale. Le studio est par ailleurs en pourparlers avec la BBC et la RTS (audiovisuel public suisse) pour coproduire des émissions ponctuelles.

Binge voit positivement l’arrivée de nouvelles plateformes de distribution de podcasts comme Majelan et Sybel, qui ont besoin de contenus pour justifier leur volet payant. «Ce sont des opportunités pour nous. Soit ils achètent des exclusivités, soit ils cofinancent des productions premium», indique Joël Ronez. L’un de ces nouveaux acteurs a cofinancé une future série documentaire audio de Binge autour de la carrière d’Alain Prost.

Le studio prévoit, par ailleurs, une diversification originale: la soirée «Binge Audio en scène», prévue le 14 mai au Palais des glaces. «Ce n’est ni une conférence ni un enregistrement en public, mais un show de deux heures autour de nos programmes», explique Gabrielle Boeri-Charles. Le spectacle, inspiré des live magazines, pourrait tourner dans le reste du pays en cas de succès. Un tiers des places, de 18 à 30 euros pièce, ont déjà été vendues.

Article d’origine :
http://premium.lefigaro.fr/medias/binge-audio-mise-sur-le-podcast-quotidien-20190402

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*